Lucky

Bon les parents, vous l'avez entendu combien de fois cette demande ? Ici, je ne compte même plus le nombre de fois par jour où Louloute me réclame un animal de compagnie. J'en ai même de la peine tellement je sens sa tristesse quand je lui dit que ce n'est pas possible. Son désir grandit d'année en année par le fait qu'elle sait d'une part que j'ai grandit entourée de chiens et de chats et d'autre part quand elle est invitée dans ma famille ou bien chez des amis où il y a souvent des animaux de compagnie. Je lui explique et répète donc les raisons qui font que nous ne pouvons pas, pour le moment je l'espère, avoir un chien ou un chat.

La première raison c'est que Mister est allergique aux animaux, en fait il n'est pas allergique aux poils mais à la bave, et les chats et les chiens en faisant leur toilette imbibent leurs poils de bave, les poils sont volatiles, du coup il y en a partout dans les pièces. Il est surtout allergique aux chats, dès qu'il rentre dans un appartement, à son premier pas et à la première respiration il sent s'il y a un animal. En ce qui concerne les chats il a tout de suite les yeux rouges, des plaques sur la gorge et les bras, puis il a du mal à respirer, sa gorge se noue. Il doit prendre un antihistaminique mais cela arrange que très peu son état. Pour les chiens, c'est moins compliqué, il aura les symptômes décrits surtout s'il caresse le chien et qu'il ne se lave pas les mains tout de suite. C'est dommage car il aime les animaux. J'aimerais bien qu'il aille voir quand même un allergologue, mais je ne peux pas le forcer à prendre des petites pilules tous les jours, ni le désensibiliser, j'imagine que cela doit être contraignant.

La deuxième raison qui motive notre refus c'est le fait que nous vivons en appartement. Il est hors de question que j'enferme un chien toute la journée dans un petit appartement et il est aussi hors de question que je me contraigne à le sortir à 6h du matin par temps de pluie, vent et froid. De toute façon je n'aurai pas le temps. En pavillon pas de soucis mais en appartement c'est trop de contrainte. Il n'y aurait pas eu de soucis avec un chat car c'est beaucoup plus indépendant et tu n'as pas besoin de le sortir. Même pendant les vacances c'est plus facile à faire garder, le voisin peut juste passer une heure pour faire un câlin et donner une gamelle de croquette.

Un animal de compagnie ce n'est pas une peluche que l'on prend pour faire seulement des câlins, il faut mesurer l'investissement en terme de temps à lui consacrer mais aussi financièrement. C'est un coût : repas, toilette, vétérinaire... Décider d'adopter un chien n'est pas à prendre à la légère et je ne comprendrai jamais les gens qui abandonne leurs chiens ou bien qui décident d'en acheter un à la SPA et qui finalement les ramène quelques semaines plus tard car cela ne leur convient pas. J'ai retrouvé il y a peu de temps sur FaceBook une amie d'enfance, la soeur d'un ami plus précisément, elle est directrice d'un refuge SPA. Je trouve son métier formidable, même si je pense qu'émotionnellement cela ne doit pas être facile. J'aurai aimé avoir les épaules comme elle pour faire ce job.

Bref, il faut que Louloute et moi nous fassions à l'idée que nous n'aurons pas d'animaux de compagnie. Je m'inclus aussi car c'est très difficile depuis toutes ces années de vivre sans un chien ou un chat. J'ai toujours été entourée d'animaux depuis ma naissance, c'est un contact affectueux qui me manque terriblement. Mister a du mal à comprendre car ses parents n'apprécient pas plus que ça les animaux et n'en ont pas eu. De mon côté, je ressens un vide et j'avoue que je n'imagine pas ne jamais combler ce vide. Louloute a de la peine quand elle regarde mes albums photo d'enfance et qu'elle découvre sa maman entourée de chiens et chats, elle ressent un sentiment d'injustice, et moi j'ai l'impression de ne pas lui offrir ce que j'ai eu la chance d'avoir.

Et vous, connaissez-vous cette éternelle demande des enfants ? Avez-vous craqué ?

Jul'